Capitale

Helsinki.

PIB

En 2009, 32 025 euros par habitant (France, 34 515 euros par habitant).

Point culminant

Le mont Halti (Haltitunturi), 1 328 mètres (dans les Alpes scandinaves).

Superficie

338 145 km², soit 0,6 fois la France environ.

Climat

L’hiver et l’été sont les deux saisons principales (le printemps et l’automne sont brefs, mais flamboyants). Dans le sud, l’hiver dure de fin octobre à début avril ; dans le nord, il s’étend de fin septembre à mi-mai. En janvier, les températures descendent régulièrement sous -20° en Laponie méridionale (elles se situent autour de -4° à Helsinki). Le manteau neigeux est important et les nuits très longues : nuit polaire dans le nord de début décembre à fin janvier. L’été, les températures sont douces (une bonne vingtaine de degrés en moyenne dans la journée, sur tout le pays). Les nuits se font courtes (jusqu’à disparaître en Laponie : le soleil de minuit peut survenir de la mi-mai à la fin de juillet). Ponctuellement, les conditions météo varient de façon sensible.

Géographie

La Finlande est frontalière de la Suède (ouest), de la Norvège (nord) et de la Russie (est) ; elle est baignée au sud par les eaux du golfe de Finlande et, à l’ouest, par celles du golfe de Botnie. Un quart de son territoire est situé au nord du cercle polaire. Elle n’est pas aussi « plate » que l’image qu’on en a. En fait, son relief est l’effet du rabot des glaciers (la dernière glaciation ayant pris fin il y a 10 000 ans). Plaines, certes, au sud-ouest et en Ostrobotnie, mais collines granitiques dans le centre et l’est. Quant à la Laponie, elle est bosselée et parfois montagneuse, dans le nord-ouest notamment : Alpes scandinaves. La côte est dentelée et semée d’îles (l’archipel d’Aland, à l’entrée du golfe de Botnie, comprend plus de 6 500 îles et îlots). Mais, le trait le plus marquant sans doute des paysages finlandais, ce sont les lacs : 187 888. Le plus grand d’entre eux, le Saimaa, a le 4e rang en Europe.

Economie

Depuis 1995, La Finlande connait un niveau de croissance élevé (en 2007, il se situait autour de 4,5%), ce qui lui a permis de financer ses services publics et ses instituts de recherche et développement. Aujourd’hui, la formation et la recherche sont mises en avant pour répondre aux défis que suscite la crise économique mondiale. Ce sont les industries métallurgiques qui entrainent l’économie (sidérurgie, construction navale, mécanique…), mais également les équipements électriques, l’électronique, les télécommunications, la chimie. L’exploitation forestière (bois, papier) reste un secteur-clé, même si son poids relatif diminue ; les immenses réserves dont dispose le pays sont un atout, quel que soit l’état des marchés. Les journaux français s’impriment souvent sur du pin finlandais. Le développement de l’agriculture est entravé par des conditions climatiques difficiles et des sols pauvres. Celui des services, en revanche, est d’une belle vigueur. La réponse à la question énergétique semble passer par l’augmentation des capacités nucléaires du pays. Structure du PIB (2009) : agriculture, 3% ; industrie, 31,6% ; services, 65,4%.

Faune & Flore

Au printemps, la végétation explose littéralement et landes et prairies se couvrent de fleurs, même l’austère toundra (herbacées, mousses, lichens…) a un petit air de fête. Là-dessus, les papillons (Bleu arctique, Chamoisé boréal, Cuivré de la verge d’or, Grand sylvain, Mélitée noirâtre, etc.) s’en donnent à cœur joie. La forêt boréale est toutefois la formation végétale dominante. Pins et sapins sont communs au point d’être ordinaires, les couverts d’épicéas sont les plus denses et sombres et les bois de bouleaux ont la flore la plus variée et mélancolique… Parmi les mammifères typiques de ces régions, citons l’ours brun et le loup gris (en Laponie, l’un et l’autre), le lynx, le renard, le glouton, la martre des pins, le rat musqué, le lièvre arctique, le renne, l’élan… Le phoque annelé du lac Saimaa est l’un des trois phocidés d’eau douce répertoriés (les deux autres étant le phoque du lac Lagoda et celui du lac Baïkal). Dans les lacs : saumons, lavarets (Coregonus albula), brochets, truites, aspes, sandres, brèmes… Et puis, il y a les oiseaux, comme le Balbuzard pêcheur, la Barge rousse, la Bernache cravant, le Canard souchet, la Chouette lapone, l’Eider à duvet, le Goéland bourgmestre, la Grive draine, le Jaseur boréal, le Pic épeiche, le Pinson du nord, le Traquet motteux, pour n’en citer que quelques uns ! Dès les beaux jours, au crépuscule, les moustiques pullulent…

Idées voyages en Finlande

Puisez l’inspiration dans nos suggestions avant de créer le voyage qui vous ressemble
Contactez un spécialiste de la Finlande