Vous aimerez
  • Commencer à Lima et finir à Santiago du Chili avec, entre les deux, les Incas et la majesté andine
  • Des hôtels en phase avec leur environnement : spot design, maison coloniale, lodge écolo, briques de sel
  • Machu Picchu, le Titicaca bolivien, le salar d’Uyuni : les merveilles des Andes en privé
  • Appli smartphone avec GPS, salon Air France, conciergerie, routeur wifi, voyager Voyageurs

Contactez un spécialiste Pérou 01 84 17 21 60

Les Andes par les monts et par les déserts

Pérou, Bolivie, et même Chili. Depuis Lima, où vous entrez, et jusqu’à Santiago du Chili, où vous avez une belle sortie, ces deux semaines vous auront permis de faire du chemin et de voir du pays ! Deux pays principaux, pour le coup, et emblématiques du monde andin : le Pérou des Incas et la Bolivie des grands espaces. On pourrait dire aussi bien, la Bolivie quechua et le Pérou des hautes vallées. Car il s’agit d'un monde largement partagé, de part et d’autre du lac Titicaca. Un monde aux contrastes spectaculaires cependant, des montagnes verdoyantes de Machu Picchu au désert de sel d’Uyuni, de la Vallée Sacrée de l’Urubamba à la Isla del Sol, des flamants de la Laguna Colorada, dans le Sud Lipez, à La Paz.
Avec cela, des communautés indiennes bien vivantes, pas seulement gardiennes d’une culture muséifiée. Et un engagement responsable dans la modernité, qui constitue l’un des aspects peut-être les plus inattendus, mais aussi les plus stimulants, de ce que l’on découvre dans les Andes. La talentueuse scène gastronomique régionale n’étant pas étrangère à cet état d’esprit.

Votre voyage

Vous séjournez aussi bien à Lima qu'à Santiago du Chili, à Cuzco que dans la Vallée Sacrée, sur le Titicaca que dans les déserts boliviens. Variété donc, mais partout le confort requis - de nominal dans le Siloli à joyeusement design à Santiago - et une situation en prise avec le site et son atmosphère. Les lieux d’étapes sont ainsi partie intégrante du voyage. Pour faire la route, des moyens adaptés : avion, différents types d’autos avec chauffeur, train panoramique du côté de Machu Picchu, bateau même. Les déplacements, nombreux, ont imposé une logistique précise, des horaires aux bouteilles d’eau. Ceci afin qu’ils ne pèsent pas plus que leur poids sur le périple. Et que le temps ne se perde pas dans l’espace. D’une étape à l’autre, les visites se succèdent : Vallée sacrée des Incas, Machu Picchu, Cuzco, lac Titicaca, sud-ouest bolivien. Si vous désiriez que des guides privés francophones accompagnent votre découverte de Pisaq, Ollantaytambo, Maras, Moray ou du salar d’Uyuni, il suffirait de nous en parler. Vous disposez enfin, pour l’ensemble Cuzco / Vallée sacrée, du Boleto Turistico General ; il donne accès aux musées et aux sites archéologiques. Et si, chemin faisant, un désir non prévu ou un léger contretemps survenait, vous disposez pour y répondre des coordonnées de nos services de conciergerie sur place.

Haut les cœurs !

Ce voyage vous emmènera à des altitudes inhabituelles. Alors, haut les cœurs ! Mais sans précipitation. Votre itinéraire a été conçu de telle façon que votre adaptation soit progressive ; dans tous les cas, prenez le temps de retrouver votre souffle, ne forcez pas le rythme et hydratez-vous régulièrement.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Lima

Accueil et assistance en français. Transfert et installation pour deux nuits à Miraflores, non loin du parc Antonio Raimondi et du malecon, la promenade maritime. Le bâtiment blanc respire le style moderne ; ce que confirme l’aménagement jouant sur un dépouillement confortable : de la netteté de ligne, sans excès de sévérité. Et tout ce qu’il faut pour avoir ses aises. Ici et là, quelques rappels tradi - les carreaux de faïence - ou indus - les briques. Les repas sont servis sous forme de buffet. La petite cour et le jardin permettent de se relaxer après les visites.
Miraflores est un quartier vert qui pousse beaucoup, ce qui lui confère une séduction dynamique et verticale ; mais il reste encore quelques coins de maisons basses colorées typiques de l’ancien faubourg balnéaire. Ainsi que la pyramide d’adobe de Huaca Pucllana (800 à 1000 de notre ère).

JOUR 2

Lima

Inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, le Cercado, le vieux Lima, offre des exemples splendides d’architecture coloniale espagnole, comme le palais Torre-Tagle (XVIIIe siècle) ou la cathédrale San Juan (XVIIe siècle), qui abrite le tombeau de Francisco Pizarro. Peut-être a-t-on envie de visiter un musée ? Le Museo Larco par exemple, dont les collections couvrent plusieurs millénaires d’histoire péruvienne jusqu’à la période coloniale : toutes les cultures antiques passées en revue. Ou le Museo Pedro de Osma, installé dans un petit palais XIXe, qui présente une collection exceptionnelle d’art religieux de la période de la vice-royauté. La renommée de Barranco, au sud de Miraflores, ne date pas d’hier. Au XIXe siècle, l’aristocratie locale en fréquentait les plages. Aujourd’hui, les créatifs de tous horizons ont investi immeubles et casonas. Galeristes, restaurateurs, cafetiers ont suivi. Le public du Museo de Arte Contemporaneo en profite, ainsi que des jardins fleuris.
Déjà prévu au programme - Une table au restaurant Maido. La cuisine Nikkei, synthétisée par les Japonais du Pérou, s’est imposée comme un style à part entière, plébiscité worldwide. Et le Maido, du chef Mitsuharu Tsumura, fait référence. Nous vous y réservons une table - avec taxi aller et retour.
En option - Barranco en privé.

JOUR 3

Lima - Urubamba (Vallée Sacrée)

Transfert à l’aéroport et vol pour Cuzco. Transfert à Urubamba. Installation pour deux nuits dans la partie nord-ouest du bourg. L’architecture andine contemporaine de l’hôtel recueille la lumière en grand. Dedans, un mobilier de bois teinté, léger, commode. Nette et sans effets inutiles, votre chambre reflète ces options de conception et d’ameublement. A sa fenêtre, on se laisse prendre par un paysage bossué. Autour des bâtiments, un jardin, où il fait bon se réunir le soir auprès du feu. Le petit-déjeuner, Andean style, comme le reste, est servi dès cinq heures. Les lève-tôt ne perdront pas une minute ! Le petit spa - massages, sauna, jacuzzi - rend d’ailleurs un appréciable service de délassement aux organismes sollicités par de longues journées de visite.
Déjà prévu - Remise du Boleto Turistico General.

JOUR 4

Urubamba (Vallée Sacrée)

Déjà prévu au programme - La vallée aligne villages et sites archéologiques comme à la parade. Un peu partout, les Indiens des hautes terres se reconnaissent à leurs ponchos rouges. Et les marchés réunissent tout le monde dans une débauche de couleurs franches. L’exploration se fait en voiture, avec un chauffeur particulier. En commençant par Pisaq : marché, cultures en terrasses et citadelle incaïque. A l’autre bout de la vallée, le site fortifié d’Ollantaytambo offre un exemple préservé d’urbanisme préhispanique. Dans l’intervalle, les terrasses concentriques de Moray rappellent quels ingénieurs agronomes étaient les Incas ! Et les milliers de bassins des salines de Maras composent, eux, un étrange paysage alvéolaire et blanc.
En option - Déjeuner aux terrasses de Moray.

JOUR 5

Urubamba (Vallée Sacrée) - Aguas Calientes (Machu Picchu)

Transfert à la gare d’Ollantaytambo et train panoramique pour Aguas Calientes, Machu Picchu Pueblo.
Déjà prévu au programme - Dans la navette qui suit la route en lacets, on se prépare au choc. Car Machu Picchu, la citadelle de Pachacutec, est une prouesse d’un tel niveau qu’on en reste bouche bée. La beauté des montagnes, l’ampleur de la conception, ce qu’il a fallu de logistique et d’ingénierie pour bâtir, la vigueur, le génie enfin dont les Incas ont fait preuve ici passent l’entendement. Etonnement, au sens fort du terme ! Pour aller au-delà du simple sentiment d’émerveillement et se donner les moyens de comprendre la majesté, un guide francophone privé accompagne la visite.
Nuit à la lisière nord du Pueblo. Bâtiments contemporains, le long desquels des branches sèches d’eucalyptus font un motif récurent et comme une signature. A l’intérieur, noir et blanc général. Dans la chambre, draps frais de coton péruvien. Le restaurant propose une cuisine nationale et internationale dont les ingrédients sont, dans toute la mesure du possible, bio. Cette dernière exigence s’applique aussi aux produits de soin du spa - lequel, installé à l’étage supérieur, ouvre par de larges baies sur la forêt pluviale.

JOUR 6

Aguas Calientes (Machu Picchu) - Cuzco

Déjà prévu au programme - Le matin, nouvelle visite de la ville suspendue au-dessus de l’Urubamba pour s’assurer que l’on n’a pas rêvé la veille. Et montée jusqu’à la Montana Machu Picchu - 3082 m. L’ascension est un peu rude, mais une vue superlative paie l’effort avec intérêt.
Transfert à la gare et train panoramique pour Poroy. Transfert vers Cuzco et installation pour deux nuits à quelques blocs de la Plaza de Armas, dans un hôtel au joli bleu et blanc et bois sculpté. Le bâtiment historique, XVIIe siècle, a été adapté à l’hôtellerie avec beaucoup de tact. Toutes blanches, les chambres - simples et élégantes - donnent sur un joli patio. Il y en a deux d’ailleurs, de ces cours, très propices à l’air doux du soir. Le petit-déjeuner est servi à la salle à manger. On vit ici en pleine atmosphère Cuzco.

JOUR 7

Cuzco

Déjà prévu au programme - Cuzco, capitale du Tahuantinsuyu, l’empire inca. En compagnie d’un guide francophone privé, visite de la Catedral de la Asuncion de la Santisima Virgen, XVIe et XVIIe siècles, et du temple du Soleil - le Qoricancha, sur les fondations duquel se dresse depuis de XVIe siècle le couvent Santo Domingo. On peut encore aller jusqu’au site sacré de Qenqo, 6 km au nord-est de Cuzco, et jusqu’à Puca Pucara, la forteresse rouge, un ouvrage militaire appartenant au système de défense de la capitale. Au loin, les sommets enneigés de l’Ausangate brillent dans l’air clair. Ensuite, pour être complet, visite de Tambomachay, le bain de l’Inca (à la fonction incertaine, mais aux aménagements hydrauliques élaborés) et de Sacsayhuaman (cette triple muraille en dents de scie dessinant une tête de puma est un tour de force : minutie cyclopéenne de l’assemblage des blocs).
En option - Un atelier cuisine.

JOUR 8

Cuzco - Puno (Titicaca péruvien)

Transfert à Puno. Trois arrêts en cours de route : le site inca de Raqchi et son temple du dieu Huiracocha (auquel les premiers conquistadores espagnols furent assimilés) ; Andahuaylillas, dont l’église possède un stupéfiant décor de fresques et de peintures baroques andines ; le site funéraire de Sillustani, sur le lac Umayo : les Qolla ont construit là des tombes monumentales, les chullpa, avant d’être absorbés par les Incas. De quoi agrémenter un trajet assez long.
Nuit dans un hôtel du centre de Puno. Simple, bien tenu, avec de jolies notes indiennes - murs décorés de pièces d’aguayo, le tissu de laine traditionnel de l’Altiplano, statuettes, aquarelles. Les chambres sont tirées à quatre épingles et confortables. A la salle à manger, on se remonte d’une cuisine péruvienne sans chichis, à laquelle s'ajoutent quelques plats internationaux.

JOUR 9

Puno (Titicaca péruvien) - Isla del Sol (Titicaca bolivien)

Transfert à Kasani, poste à la frontière avec la Bolivie, à 9 km de Copacabana.
Déjà prévu au programme - Copacabana et la Isla del Sol. La petite ville est renommée pour son église Notre-Dame, XVIIe siècle, bel édifice immaculé qui abrite la Virgen de la Candelaria (statue du XVIe siècle), patronne de la Bolivie. Ensuite, bateau privé pour la Isla del Sol. Située 1 km au large de Copacabana, c’est la plus grande île du lac et une terre sacrée, d’où Manco Capac et Mama Ocllo, enfants d’Inti nés de l’écume, seraient partis pour fonder Cuzco. Exploration accompagnée par un guide francophone privé : sites archéologiques, dont le rocher sacré des Incas, Titi Qala ; le palais de Pilkokaina ; le labyrinthe de Chinkana.
Nuit dans un petit domaine écologique. Pour les maisonnettes elles-mêmes, pierre, briques de terre crue, bois et chaume ; et pour l’aménagement intérieur, artisanat local mobilier et textile. Les conditions faites aux hôtes sont simples et excellentes. L’accueil charmant et le coucher de soleil sur le lac, depuis le jardin, ajoutent au plaisir de l’authenticité.

JOUR 10

Isla del Sol (Titicaca bolivien) - La Paz

Traversée pour Copacabana et transfert à La Paz. Nuit dans un hôtel du centre. C’est peut-être la Grande-Bretagne qui a librement inspiré les décorateurs : lambris, bois lustré, tons anis, gris, bleu céruléen. Le style restant classique et sage. Confort cosy dans les chambres. Pour les repas, la cuisine est internationale dans la salle à manger principale. Le coffee shop s’enorgueillit d’avoir été le premier producteur-torréfacteur-cafetier de Bolivie. Une salle de gym est à la dispositions des clients de la maison.
Déjà prévu au programme - La Paz like a friend, by night. Il ne s’agit pas à proprement parler d’une visite, mais d’une tentative de donner des réponses boliviennes à vos questions, envies, curiosités. Et de nuit ! Pour ce faire, rencontre avec un expatrié francophone, bon connaisseur de la ville et de ses rites, de son art de vivre et des lieux où il s’exprime le mieux. Le plan de campagne est vite dressé. Et en avant pour une soirée qui vous donnera de La Paz une image attachante, musicale, savoureuse et inattendue.

JOUR 11

La Paz - Colchani (Salar d'Uyuni)

Transfert à l’aéroport et vol pour Cochabamba. Puis vol pour Uyuni. Transfert à Colchani. Nuit dans un hôtel construit en briques de sel au bord du salar. Et n’allez pas imaginer un entassement approximatif de moellons cristallins ! C’est élégant, harmonieux et ouvert par de grandes baies sur un paysage dépaysant à l’extrême. Que ce soit de sa chambre ou du spa, l’atmosphère est singulière. La première est bien aménagée et confortable. Le second, où est aussi une piscine, propose des soins d’excellent niveau dans lesquels le sel, bien entendu, met son grain. Au restaurant, cuisine fusion d’altitude à la mode bolivienne, et jolie cave.

JOUR 12

Colchani (Salar d'Uyuni) - San Pedro de Quemes

Déjà prévu au programme - Le salar d’Uyuni. On entre là (véhicule avec chauffeur hispanophone) dans le plus grand désert de sel du monde : 10582 km², 64 milliards de tonnes de sel (et d’importantes réserves de lithium). Ce paysage à une dimension est une couleur, qui n’en est pas une, une immense nappe d’un blanc intense sous le ciel bleu. La promenade se révèle vertigineuse à l’horizontal. On se rassure à trouver sur sa route la colline Incahuasi, maison de l’Inca, et ses cactus cierges géants, qui rompent l’effet d’abstraction du salar. Nuit au village de San Pedro de Quemes, dans un confortable refuge de pierre volcanique.

JOUR 13

San Pedro de Quemes - Désert de Siloli

Déjà prévu au programme - Poursuite de la recension des merveilles naturelles du sud-ouest par une série de lacs situés entre 4000 et 4200 m le long de la frontière avec le Chili (route de las Joyas), que la composition chimique de leurs eaux et la lumière parent de couleurs étonnantes. Nuit dans le désert de Siloli. Les maisonnettes de l’hôtel-hameau se serrent les unes contre les autres pour résister aux vents. Leurs murs de pierre s’inscrivent avec modestie dans la minéralité générale sur laquelle l’herbe Jarava ichu vient comme une barbe. Au sud-est s’élèvent les 6020 m du volcan Uturuncu.

JOUR 14

Désert de Siloli - Santiago du Chili

Déjà prévu au programme - Direction le Sud Lipez et la réserve nationale Eduardo Avaroa pour arriver tôt au site géothermique Sol de Manana. Là, une centaine de lacs de boue sifflent et fument dans l’air glacé. La journée se poursuit de site naturel d’exception en site naturel exceptionnel : le désert Dali, la Laguna Verde et le volcan Licancabur (5916 m) qui se reflète dedans, la Laguna Colorada et ses bandes de flamants (mais où l’on observe aussi la rare Foulque cornue, le nandou, le lama, la vigogne, la viscache des plaines…).
Transfert à l’aéroport de Calama, via la passe de Hito Cajon et le désert d’Atacama. Vol pour Santiago. Transfert. Nuit dans le centre historique, au pied du Cerro Santa Lucia. L’hôtel est installé dans un bel immeuble datant de 1929, dont la restauration a doublé de verre le tiers haut. L’aménagement intérieur ne s’en laisse pas imposer par le design, mais joue avec lui de façon originale et enjouée. Les chambres sont impeccables. La cuisine chilienne moderne du chef Pedro Salazar n’a pas à rougir de sa confrontation avec celle des cadors péruviens. La dernière terrasse du voyage, en rooftop, fait regretter de rentrer.

JOURS 15 & 16

Santiago - Vol retour

Transfert à l’aéroport et vol international retour. Nuit à bord, arrivée le lendemain.

A la carte

Lima - Barranco en privé

En compagnie d’un guide francophone, on explore l’un des quartiers les plus en vue de la capitale. Artistes et créateurs, galeristes en ont fait le rendez-vous de la bohème et des esthètes. Il faut dire que ces rues ont en plus beaucoup de charme nostalgique et fleuri, auquel ajoute le passage régulier du vieux tramway. Dans les boutiques, artisanat et design font bon ménage et rappellent que si le design est la beauté de la fabrique, l’artisanat est le design de l’atelier. Les plages du coin ont conservé l’aura de leur fréquentation huppée au tournant du XXe siècle.
En option - Deux heures

Urubamba - Déjeuner aux terrasses de Moray

On trouve le restaurant Mil Centro à 3568 m. Et cela a son importance. Car le chef Virgilio Martinez, qui opère également à Lima, cuisine aussi en fonction de l’altitude. La présence proche du beau site agronomique inca de Moray fait sens. Les plats se composent donc d’ingrédients situés dans leurs écosystèmes, dont ils cherchent à exprimer la cohérence gustative. C’est surprenant, brillant et bon. Une expérience gastronomique littéralement de haut niveau. Déjeuner dégustation de huit plats.
En option

Atelier cuisine à Cuzco

La gastronomie péruvienne a acquis une réputation internationale d’excellence, et il faut convenir, à l’usage, que celle-ci n’est pas usurpée. Pour en pénétrer les arcanes, nous vous proposons de participer à l’atelier en six étapes mis au point par le chef Erick Paz. On s’initie ainsi à une culture, à ses ingrédients, à son histoire. Aux gestes aussi qui la concrétisent. Sous la houlette d’un homme de l’art anglophone, on réalise sur place deux plats caractéristiques : le fameux ceviche - poisson cru mariné au citron vert - et le lomo saltado - émincé de filet de bœuf sauté.
En option - Demi-journée

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 8300€ à 10500€/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 9000€/personne.
  • Le transport aérien, sur compagnie régulière
  • Les taxes aériennes et surcharge carburant
  • L'absorption des émissions de CO2 de votre voyage, par le biais de notre fondation Insolite Bâtisseur Philippe Romero
  • L’accès au salon Air France à Roissy, pour les départs de Paris
  • Les transferts, privés
  • Les trajets en train panoramique Ollantaytambo / Aguas Calientes et Aguas Calientes / Poroy
  • Les 2 nuits à Lima, en chambre double, logement seul
  • Les 2 nuits à Urubamba, en chambre double, avec les petits-déjeuners
  • La nuit à Aguas Calientes (Machu Picchu), en chambre double, avec les petits-déjeuners
  • Les 2 nuits à Cuzco, en chambre double, avec les petits-déjeuners
  • La nuit à Puno, en chambre double, avec le petit-déjeuner
  • La nuit sur la Isla del Sol, en chambre double, demi-pension
  • La nuit à La Paz, en chambre double, avec le petit-déjeuner
  • La nuit à Colchani, en chambre double, demi-pension
  • La nuit à Sa Pedro de Quemes, en chambre double, demi-pension
  • La nuit dans le désert de Siloli, en chambre double, demi-pension
  • La nuit à Santiago du Chili, en chambre double, avec le petit-déjeuner
  • Lima : réservation d’une table au restaurant Maido, et taxi
  • Urubamba : le Boleto Turistico General
  • Urubamba : les visites de Pisaq, Ollantaytambo, Moray, Maras, avec un chauffeur particulier
  • Le billet d’accès au Machu Picchu et la visite du site avec un guide privé francophone
  • Une seconde entrée au Machu Picchu et l’ascension libre de la Montaña Machu Picchu
  • Cuzco, capitale du Tahuantinsuyu, avec un guide francophone privé
  • Copacabana et la Isla del Sol, avec un guide francophone privé
  • La Paz dans les pas d'un local francophone, en privé
  • Le programme salar d’Uyuni et Sud Lipez, avec un chauffeur particulier
  • Notre service conciergerie sur place
  • Le wifi gratuit pendant votre voyage : un mini routeur international remis avant le départ, permettant de connecter jusqu’à 5 terminaux simultanément
  • Un service de navigation GPS accessible depuis l’application Voyageurs du Monde, chargé avec votre parcours, les coordonnées de vos hôtels et bonnes adresses
  • Réf: 1626557
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure
    Contactez un spécialiste du Pérou