Vous aimerez
  • Plonger corps et âme dans un Japon délicat et magnétique ; rallier villes et montagnes en train
  • Tokyo et Kyoto avec des Français expatriés, passer une nuit dans un temple, assister à la prière du matin : c'est prévu
  • Ryokan, minshuku, tatami et futon, des adresses pour vivre à la japonaise
  • Appli smartphone avec GPS, absorption carbone intégrale, conciergerie : les plus Voyageurs

Contactez un spécialiste Japon 01 84 17 19 48

Le Japon en profondeur

Après l’immensité, la palpitation, la frénésie de Tokyo, après les foules urbaines, des punkettes de Shinjuku aux lolitas d’Harajuku, en passant par les bobos de Naka-Meguro, il semble presque incongru de descendre du train à Besshô onsen, petite station thermale logée au fond d’une vallée, dont les trois temples zen sont érigés sur les collines alentour, au milieu des bois. On l’arpente à pied, d’onsen en onsen - bains traditionnels - pour profiter des eaux, réputées pour leur concentration en soufre. La nuit dans un ryokan permet d’apprécier l’omotenashi, l’hospitalité japonaise, et la subtilité de la cuisine kaiseki. Visiter, au cœur des Alpes japonaises, la ville de Matsumoto, c’est une plongée dans le Japon des samouraïs.
Le donjon à cinq étages de son célèbre château est le plus ancien du pays. Le village de Tsumago n’est qu’une rue pentue et pavée, bordée de maisons de bois, qui ressuscite le Japon de la fin du XVIIIe siècle, environné de forêts de pins, érables et bambous. Atmosphère bucolique, entre le grondement de la rivière et les chants des cigales. Après la nuit dans un petit hôtel traditionnel, on se surprend à s’imaginer vivre là, avec pour livre de chevet Eloge de l’ombre, de Junichirô Tanizaki, plaidoyer pour la simplicité des choses imparfaites et éphémères. Retour à la ville : Kyoto, l’ancienne capitale impériale, est aussi une ville très contemporaine. Elle a le charme de ce qui se situe hors du temps, mais aussi celui de la jeunesse - entre temples, jardins zen et adresses branchées. Elle est la capitale d'un art plein de vigueur et source vive du goût. Laques, céramiques, étoffes, tissage... les mille artisanats du Japon traditionnel ont gardé ici toute leur fécondité. Péninsule de Kii, sommets du mont Kôya, couverts d’une sombre forêt de cèdres, d’érables et de cyprès. Ici, cent monastères perpétuent l’enseignement de Kôbô-Daishi, fondateur de l’école bouddhiste shingon : renoncement à l’ego et l’acceptation du monde tel qu’il est. Sous les frondaisons des cryptomerias centenaires, aux troncs interminables, quelque 200 000 sépultures moussues s’étagent au gré des courbes, entre les azalées sauvages. Il y a là toute l’histoire du Japon, les tombeaux de sept empereurs, ceux des samouraïs et des lettrés comme ceux des gens du peuple - et des stèles gravées aux sigles des grandes entreprises, Panasonic ou Nissan ! Un des plaisirs du mont Kôya : séjourner dans un temple administré par une communauté de moines, qui propose gîte et couvert aux pèlerins et étrangers de passage, comme le veut la tradition du bouddhisme shingon. Et pour une immersion complète dans la vie monastique, c'est l'occasion de participer à la prière du matin, au son du taiko, tambour, et de la récitation des sutras.

Votre voyage

Les trajets se font pour l’essentiel en Shinkansen, le TGV japonais, que relaient au besoin les bus et funiculaires locaux : efficacité, ponctualité, confort, et cette note spéciale que le train ajoute toujours à un voyage. Hôtels, ryokan, minshuku, temple : les modes d’hébergement répondent à la diversité des sites et des paysages, la formule correspondant à chaque étape à l’esprit des lieux - et assurant aux voyageurs le meilleur service. Vous visitez Tokyo et Kyoto avec des Français expatriés, installés là-bas depuis des années et qui, l’un comme l’autre, se feront un plaisir de vous révéler leur ville d’adoption. Et si vous vous découvrez une passion soudaine pour l’ikebana, vous disposez des coordonnées de notre concierge francophone sur place : il saura trouver LA bonne adresse pour vous y initier.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Tokyo

Nuit à bord, arrivée le lendemain.

JOUR 2

Tokyo

Aéroport de Haneda - Tokyo, en train (avec le Japan Rail Pass, valable pour une semaine). Installation pour trois nuits dans un petit building béton verre acier. Votre hôtel a bénéficié des services de l’agence de design américaine Gensler. L’atmosphère est donc à un certain raffinement contemporain et au style international. Avec toutefois ce qu’il faut pour rappeler qu’on est au Japon. Et même à Tokyo ! Les grandes baies du lobby, du restaurant et des meilleures chambres offrent en permanence le spectacle de la ville. Dans son particulier, on bénéficie d’une esthétique raccord, d’un excellent équipement, d’une vaste salle de bain à la japonaise. Le restaurant principal sert une cuisine d’inspiration européenne très technique, mais le petit comptoir teppanyaki (cuisson sur plaque chauffante) est un must. Le bar lounge, avec terrasse d’altitude, a plein de charme et se recommande pour un cocktail vespéral. Une salle de gym permet de garder la forme.

JOUR 3

Tokyo

Déjà prévu au programme - Tokyo like a friend. C’est une rencontre avec un expatrié français devenu fin connaisseur de la capitale japonaise. Peut-être la meilleure façon de se mettre le pied à l’étrier. Car si le Japon nous est devenu familier sous certains aspects, il est encore déroutant sous quelques autres. Alors, pour faire et envisager les choses comme un habitant de Tokyo, on s'accompagne d’un expert. Rien de prévu d’avance : on échange questions, envies, passions et compétence, puis on se lance afin de voir comment la ville répond à tout ça. L’idée étant d’avoir des retours japonais à ses sollicitations. Votre guide servant d’interface. Et, chemin faisant, conversation allant, vous en profitez pour récolter des informations de première main, qui vous seront utiles pour la suite. Bon à prendre.

JOUR 4

Tokyo

Capitale de l’Est et atelier de modernité urbaine, Tokyo, son dynamisme, son goût de l’innovation, son imagination, ses excès et ses audaces, fait tourner les têtes comme un bon saké. Les nouveaux modes de consommation sont là, les tendances, les cuisines, les technologies et les jeux de demain aussi. Un peu d’excentricité ? Direction Harajuku, où lolitas et cosplayers rivalisent de dandysme à la sauce manga. Beaucoup d’électronique ? Le quartier d’Akihabara en a plein ses magasins géants. Un verre au coude à coude ? Les venelles rescapées du Golden Gai à Shinjuku abritent les uns sur les autres quelque 200 estaminets de poche où l’on s’entasse entre amis. La paix ? Les habitants de Tokyo la retrouvent dans les parcs Rikugi-en et Koishikawa Kôraku-en. Des musées originaux ? Le Daimyo Clock Museum, le Japan Toy Museum, le Tabi Museum… Le Japon traditionnel ? Prenez un billet pour un spectacle de kabuki ou de nô, une compétition de sumo, faites une promenade dans le vieux quartier de Yanaka ou au Meiji-jingû, visitez le Fukugawa Edo Museum. Et puis prenez de la hauteur : à Mega Web (Odaiba), la grande roue fait 115 mètres de haut, record du monde ! Le soir, le port clignote à vos pieds. En fait, Tokyo a toujours un peu, beaucoup, passionnément d’avance.

JOUR 5

Tokyo - Besshô onsen

Train pour l’onsen Besshô, dans la préfecture de Nagano. Les eaux sulfurées de cette petite station thermale sont réputées depuis longtemps pour leurs vertus curatives et cosmétiques. On fera donc trempette selon la posologie ; mais on peut aussi visiter l’exceptionnelle pagode de style Song - période Kamakura, 1192-1333 - du temple Anraku-ji.
Nuit dans un ryokan, un hôtel traditionnel (celui-ci a été fondé à l’époque d’Edo). Au sol, des tatamis et un mobilier bas. Des compositions florales. On vit ici à la façon japonaise. Votre chambre est confortable. Vous disposez d’un bain particulier (eau légèrement alcaline). Cependant, il est possible d’essayer aussi le bassin public, à l’étage supérieur. De là-haut, pendant qu’on barbote, vue sur Besshô et les montagnes. Au restaurant, cuisine kaiseki, bénéficiant du savoir-faire des chefs et de beaux ingrédients régionaux.

JOUR 6

Besshô onsen - Matsumoto

Train pour Matsumoto. Le principal monument de la ville est le château dit du Corbeau, à cause de ses murs noirs. Construit au XVIe siècle, c’est un ouvrage de prestige, qui n’a jamais eu d’autre fonction sinon, peut-être, dissuasive (de là vraisemblablement un état de conservation remarquable). En tout cas, splendide exemple d’architecture castrale. Et première raison de s’arrêter à Matsumoto. La seconde étant le musée de l’ukiyo-e, des estampes, dont les thèmes variés sont liés au monde des plaisirs bourgeois : courtisanes, théâtre, sumô, paysages célèbres, etc.
Nuit juste au sud du parc du château. L’hôtel est moderne, de bonne gamme et vous assure le confort attendu. La décoration standard n’est pas au centre du projet, lequel est plutôt fonctionnel : situation, équipement, service. La grande salle à manger affiche un certain décorum, un peu suranné mais plaisant.

JOUR 7

Matsumoto - Tsumago

Train pour Tsumago. Tsumago-juku est l’un des relais de la Nakasendô, l’une des deux routes qui reliaient Tokyo / Edo à Kyoto pendant la période Tokugawa. D’ailleurs, on randonne encore beaucoup par ici. Dans les années 60, les habitants ont décidé de conserver et restaurer les bâtiments historiques du village. Cette visite est donc un voyage dans le temps, puisqu’on y retrouve le Japon de bois des XVIIIe-XIXe siècles.
Nuit dans une auberge qui maintient pour les voyageurs le service de toujours. La petite taille des chambres et leur aménagement sont traditionnels. La climatisation est une concession aux façons d’aujourd’hui. Le bain et la cuisine ne dérogent pas à l’ancienne way of life. Le premier, éventuellement dans une cuve de cyprès, est très relaxant ; la seconde, le reflet gustatif des saisons.

JOUR 8

Tsumago - Kyoto

Train pour Kyoto. Installation pour trois nuits dans le quartier de la gastronomie. L’hôtel est plus japonais dans l’esprit que dans la lettre. Disons, qu’il fait nippon à partir du style international. Les baies sol-plafond ouvrant sur un jardin minéral que l’on contemple d’une bergère stylisée illustrent bien la manière. La couverture en vaste ombrelle du bar penche vers un motif traditionnel. Les chambres sont impeccables, dotées d’une excellente literie et d’une salle d’eau étincelante. Le restaurant-brasserie sert une cuisine d’inspiration méditerranéenne et européenne. La bière est de la partie, que les Japonais consomment comme une boisson nationale.

JOUR 9

Kyoto

Déjà prévu au programme - Kyoto like a friend. Le principe est le même qu’à Tokyo. Il s’agit encore une fois de vous mettre en contact avec un expatrié francophone qui satisfait votre curiosité. Bien entendu, à Kyoto, l’histoire et la culture ne se laissent pas ignorer. Et il serait dommage de ne pas profiter de l’occasion pour approfondir un peu les choses. Cependant, on peut d’ores et déjà noter que la ville est aussi contemporaine, que cet aspect constitue l’un des profils de son charme et que votre ami du jour est à même de vous en faire la démonstration. On tâche donc d’équilibrer. C’est à cela que sert la discussion initiale. Une fois les choses éclaircies, elles démarrent. A la japonaise (à ce stade du voyage, une certaine familiarité vous est venue).

JOUR 10

Kyoto

Des machiya traditionnelles du magnifique quartier de Gion au jardin minéral du temple Ryôan-ji, en passant par le restaurant de soba (nouilles de sarrasin) Kawamichi-ya ; de la terrasse de l’impressionnante gare moderne (construite à l’occasion du 1200e anniversaire de la fondation de l’ancienne capitale Heian, sur des plans de l’architecte Hiroshi Hara) à celle de l’admirable temple Kiyomizu-dera (dont les bâtiments actuels datent de 1633), qui vous offrent chacune une vue splendide sur la ville, mais dans un environnement et une atmosphère radicalement différents, la magie de Kyoto (ville natale de chaque cœur japonais) opère, qui conjugue à la perfection poésie, art et modernité, et vous fait aimer autant le passé que le présent et le futur ! Cette ville est enivrante comme le parfum d’antan qu’exhalent ses quartiers anciens, et cette ivresse est comme un rêve qui vous hante longtemps après votre réveil.

JOUR 11

Kyoto - Mont Kôya

Train pour Gokurakubashi puis funiculaire et bus pour le temple. Le mont Kôya est le centre du bouddhisme Shingon (fondée au VIIIe siècle, c’est l’une des principales écoles japonaises). Une centaine de temples ont été construits ici et le domaine sacré attire de nombreux pèlerins. La journée met en contact avec une spiritualité que sous-tend la sacralisation de la nature héritée du shinto, la vieille religion japonaise. Motif tangible dans la déambulation d’un sanctuaire à l’autre sur les chemins forestiers… On passera la nuit dans l’hôtellerie (shukubo) d’un temple millénaire. Installation simple et cuisine shôjin, végétarienne. Celle-ci fait usage de Kôya tofu, un tofu congelé et séché dont la production a commencé ici au XVIIe siècle.

JOUR 12

Mont Kôya - Osaka

Train pour Osaka. Nuit à Shinsaibashi, le pétulant quartier commercial d’Osaka. Le contraste est complet avec la nuit précédente, mais il vaut mieux faire contraster les atmosphères que les laisser s’étioler. On retrouve donc le Japon d’aujourd’hui, mondialisé, technologique. Votre hôtel est bien à l’image de cela. Les chambres sont au standard international, avec un peu plus de fonctions automatisées qu’ailleurs. Elles sont confortables et affichent une certaine élégance fonctionnelle. Au restaurant, la cuisine jongle avec les influences européennes et américaines. Avant de rentrer, goûtez donc au takoyaki, les fameuses boulettes de poulpe, spécialité d’Osaka.

JOUR 13

Osaka - Vol retour

Train pour l’aéroport. Vol retour.

A la carte

Dans les environs de Tokyo - Kamakura

Cette ancienne capitale politique et culturelle s’est développée à l’époque du Japon médiéval et fut à la fois le fief des samouraïs et le terreau du bouddhisme zen. Aujourd’hui banlieue résidentielle chic à une heure de train au sud de Tokyo, la cité a tiré de son destin une histoire forte. Célèbre pour son grand bouddha, la ville possède encore une foule de bâtiments anciens et de temples - une centaine au total. Deux petits bonheurs : la visite des sanctuaires de Kita-Kamakura au petit matin, véritable enchantement, et l’observation des surfeurs dans la baie de Sagami.
En option

Dans les environs de Kyoto - Nara

Une atmosphère bucolique, les plus vieux édifices du pays et 1200 daims en liberté : de quoi encourager à faire un saut à Nara, berceau de la civilisation japonaise. 40 minutes de train au départ de Kyoto et vous voici dans la première capitale du royaume. C’est ici, au bout de la Route de la soie, que le bouddhisme s’est enraciné, comme en témoigne un bouddha colossal, la plus grande statue de bronze au monde. Une ou deux journées permettent de feuilleter ce stupéfiant livre d’histoire, d’arpenter les rues bordées d’ancestrales maisons de bois, dont on se demande comment elles tiennent encore debout, et surtout d’explorer le célèbre parc de Nara, 600 hectares de nature foisonnante émaillée de pagodes et de monastères, peuplée de craquantes biches avec leurs faons.
En option

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 4300€ à 5100€/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 4600€/personne.
  • Le vol pour Tokyo et retour d’Osaka
  • Les taxes aériennes et surcharges carburant
  • L'absorption des émissions de CO2 de votre voyage, par le biais de notre fondation Insolite Bâtisseur Philippe Romero
  • Le Japan Rail Pass pour une semaine, et les billets complémentaires nécessaires à la réalisation du voyage
  • Les 3 nuits à Tokyo, en chambre double, avec petits-déjeuners
  • La nuit à Besshô onsen, en chambre japonaise double, en demi-pension
  • La nuit à Matsumoto, en chambre double, avec petit-déjeuner
  • La nuit à Tsumago, en chambre japonaise double, en demi-pension
  • Les 3 nuits à Kyoto, en chambre double, avec petits-déjeuners
  • La nuit au mont Kôya, en chambre japonaise double, en demi-pension
  • La nuit à Osaka, en chambre double, avec petit-déjeuner
  • Tokyo like a friend, avec un guide francophone privé
  • Kyoto like a friend, avec un guide francophone privé
  • Notre service conciergerie sur place
  • Le wifi gratuit pendant votre voyage : un mini-routeur international remis à l’arrivée, permettant de connecter plusieurs terminaux simultanément
  • Un service de navigation GPS accessible depuis l’application Voyageurs du Monde, chargé avec votre parcours, les coordonnées de vos hôtels et bonnes adresses
  • Réf: 1614407
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure